Holly ❀
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 22/02/2015
Eveillé






Mer 30 Mar - 14:10

Holly
Robin Swanson est plus connue sur Avalon sous le pseudonyme de Holly. Elle aura 22 ans le 14 juin 2010, même si elle fait croire à tout le monde qu’elle en a 16. C’est une jeune anglaise qui vit à Londres. Elle tient une boutique à Babylon, où l’on peut aussi bien prendre le thé que lui commander une des potions qu’elle confectionne.
Caractère
d'une jolie petite ortie
Il existe au milieu du quartier commerçant de Babylon, une boutique que vous ne pourrez pas rater. Aux murs ronds et recouverts de lierre par endroit, son charme vous fera probablement pousser sa porte. A l’intérieur vous arrivez dans une pièce à mi-chemin entre le salon de thé ave les quelques tables et canapés disséminés près des fenêtres et le petit commerce de quartier avec l’immense comptoir qui divise l’espace en deux et les imposantes armoires qui parcourent le mur du fond. Bienvenue au « bonheur des fleurs », une échoppe confortable et colorée où vous pourrez aussi bien déguster du thé et des petits gâteaux que commander une potion pour avoir des cheveux plus longs. La spécialité de la maison : les fleurs  d’Avalon et leurs utilisations dérivées.  La boutique se veut par ainsi particulièrement fleurie, de la Phyllifolia au plafond, des petits bouquets sur chaque table, des pots de fleurs au pied de chaque mur… Peu importe où votre regard se pose, il y trouvera une jolie plante.

Et au milieu de ce capharnaüm organisé, la plus belle de toutes les fleurs de la boutique, Holly.

Holly c’est la tenancière du « bonheur des fleurs ». C’est une gamine, au plutôt une jeune femme comme elle aime le rappeler de sa voix naïve et amusée, dont l’éclat ne semble jamais faner. Ses longs cheveux blonds, doux et soyeux retombent autour de son visage encore un peu rond où percent ses deux grands yeux noisette. Toujours habillée avec de jolies robes féminines, elle ressemble à autant à une fée qu’à une petite princesse.

Mais Holly a du travail, la voilà qui déboule de l’arrière-boutique un plateau chargé de tasses et de gâteaux entre ses mains. Elle dépose la commande sur la table du fond, ces deux jeunes gens sont des habitués. Devant la concentration qui va jusqu’à faire froncer les sourcils de la jeune fille pour éviter toute maladresse dont elle a pourtant la réputation, le plus grand des deux s’exclame :

▬ Holly, ne te force pas comme ça ! On va t’aider si tu veux !

La gamine relève alors la tête et sourit :

▬ Oh mais non voyons ! Je dois m’occuper toute seule de cet endroit ! Quelle hôte grossière je ferais sinon !

Elle sourit alors en déposant la commande sur la table et ajoute

▬ Le thé du jour est au jasmin et il apaise les douleurs ! Et pour mes clients favoris, je l’ai accompagné d’une assiette de petits gâteaux aux graines de TourneNeige qui sortent tout juste du four ! J’espère que ça vous plaira.

Elle fait alors une petite révérence et retourne, son plateau débarrassé à la main, à son comptoir. Les deux garçons la suivent du regard. Qu’elle est adorable ! C’est autant pour la voir que pour déguster de délicieuses sucreries qu’ils viennent fréquemment ici.

De retour à son comptoir, elle écoute les malheurs d’une fillette un peu timide qui n’ose pas déclarer sa flamme à son âme sœur. Holly l’écoute attentivement, accoudée au comptoir, elle lui demande le plus de détails possibles pour qu’elle puisse cerner au mieux son problème et lui préparer la potion qui conviendra le mieux. Alors la jeune fille s’exécute, autant parce que la jolie blonde sait être une excellente interlocutrice que pour obtenir la meilleure des solutions. A la fin de son discours qui a fini par devenir enflammé, Holly se penche dans ses placards et en sort un flacon et quelques plantes.

▬ Voilà la base de ma potion, elle redonne courage à quiconque la boit. Mais je vais ajouter quelques perles de Cocola et une pincée de feuilles de menthe pour que ton charme soit décuplé ! Par contre la potion ne marchera pas plus de deux heures et il faut la boire en entier donc choisis bien ton moment et bonne chance ! Je suis sure que tu vas y arriver !!

La gamine ressort de la boutique potion en main, sourire aux lèvres. Les encouragements d’Holly sont toujours gentils se dit-elle.

Et l’après midi continue ainsi, entre salon de thé, préparation de potions et parfois de bouquets. Holly est attentive à tous et elle est bien connue pour cela. Parfois sa maladresse prend le dessus, elle renverse son plateau ou bien un client mécontent débarque dans la boutique pour se plaindre qu’elle lui a donné la mauvaise potion. Mais Holly s’en sort toujours. Son attitude adorable ferait craquer n’importe qui et elle a toujours une compensation à vous offrir contre sa maladresse : un petit gâteau, une potion spéciale… Vous finirez toujours par ressortir le sourire aux lèvres.

Le charme de la boutique comme de sa gérante y sont pour beaucoup.

En fin de journée, la jeune fille passe son temps à bavarder avec les derniers clients, aujourd’hui ils sont assez curieux.

▬ Mais n’empêche c’est fou tu as à peine 16 ans et tu gères toute seule cette boutique !

▬ Oh vous savez ça n’a rien d’extraordinaire, Holly vouvoie souvent les gens, mes parents sont fleuristes et je vis dans leur boutique depuis toujours, dans un vrai univers de fleurs ! Alors j’ai l’habitude de les aider dès que je peux !

▬ Ah ça explique pourquoi ce magasin est aussi fleuri alors !

▬Et oui !

Et finalement, lorsque le soleil finit par se coucher, la mignonne petite Holly salue du pas de sa porte ses clients les plus tardifs qui s’éloignent et ferme boutique.

D’un claquement de doigt, les volets se ferment et la lumière des petites boules lumineuses au plafond s’intensifient pour abandonner leur lueur bleue et prendre une couleur blanche bien plus artificielle.

▬ Putain, c’est pas trop tôt, j’en peux plus de cette lumière bleuée qui sert à rien à par faire sourire les cons romantiques. Pourquoi j’ai installé ça moi.

Et voilà la vraie Holly.  

D’un regard tous les objets encombrants les tables du salon de thé se soulèvent et la suivent dans l’arrière-boutique où ils tombent dans un évier déjà rempli de vaisselle sale et crasseuse. L’arrière-boutique, une pièce où vous ne serez probablement jamais convié. C’est une salle assez grande, qui ressemble à un mélange de cuisine, de la laboratoire et de stock avec en son centre une énorme table où sont entreposés des assiettes de petits gâteaux qui n’attendent qu’un sort pour sembler sortir du four et des bouteilles de jus de fruits bas de gamme. Vous pensiez que c’était quoi, la « base » de ses potions ?

Mais Holly n’a pas de temps à consacrer à son atelier ce soir, elle est épuisée par cette journée à jouer la comédie. Oh ne vous en faites pas, elle adore jouer les gentilles filles un peu nunuche. Après tout on ne s’en méfie pas et elle parvient ainsi à récolter toutes les informations dont elle a besoin sur vous. En plus, ce rôle aide au commerce, on a vite de la sympathie pour cette courageuse jeune fille qui se donne tant de mal. Quelle blague.

Holly monte à l’étage dans sa pièce à elle, une chambre plutôt coquette d’où elle tire un coffre fermée à triple tour. Elle laisse tomber sa jolie robe de dentelles et remet sa tenue habituelle, un grand tshirt d’un gout douteux et un jean troué.

Holly retourne alors sur Terre, dans son petit studio crasseux où les piles de vêtements sales s’entassent.

Car Holly n’est que mensonge. Un mensonge soigneusement tissé depuis son premier jour à Avalon. Holly, ne s’appelle pas Holly, elle s’appelle Robin Swanson, mais Holly, c’est tellement plus mignon. Holly elle n’a pas 16 ans, elle en a 21, presque 22 à vrai dire. Mais avec quelques enchantements c’est tellement facile de paraitre plus jeune. Et plus jolie aussi. Et ses parents vous vous en doutez ne sont pas fleuristes et elle ne vit pas « dans un univers de fleurs », elle vit seule dans un studio dans un bordel monstre au cœur de Londres. Elle n’est pas non plus assistante fleuriste, elle est développeuse pour une grande boite londonienne qui l’autorise à travailler de chez elle où elle code des trucs sans aucun intérêt. Mais son intelligence lui permet de faire ça rapidement, et de passer le reste de ses journées à Avalon.

Robin vous ne la connaitrez probablement jamais. De toute façon vous ne la reconnaitriez pas. Sur Terre, adieu les manières de petite filles, la belle chevelure qui retombe en belles boucles dans son dos, le visage à la peau parfaitement lisse et aux jolies joues rosées et les petites robes de princesse. Robin, c’est un garçon manqué, qui attache toujours ses cheveux en queue de cheval haute, avec une grosse paire de lunettes rondes sur son nez. Elle marche le dos courbé, les mains dans les poches et regarde le monde d’un œil blasé. Elle n’est pas du genre bavarde et s’ennuie rapidement des conversations qui ne lui apportent rien.  Ses rares paroles sont souvent tranchantes de vérité. Robin elle n’est pas là pour vous consoler, sa situation lui parait déjà bien assez pourrie pour vous écoutez vous plaindre sur la vôtre. Robin n’est pas méchante dans le fond, elle manque juste de patience et de joie de vivre.

Du moins sur Terre.

Avalon lui a donné la joie qui lui manquait. Son quotidien était morne et ennuyeux. Sa vie sur Avalon l’amuse au point le plus fou. Elle a profité de l’occasion pour changer d’identité et s’amuser. Tout d’abord avec la magie qui la fascine depuis toujours puis pour s’amuser de vous. Elle vous fait tourner en bourrique sans même que vous vous en rendiez compte. Elle ment allègrement pour apparaitre sous son meilleur jour, si vous l’énervez elle joue la fille maladroite pour vous blesser sans que vous lui en vouliez, et surtout elle apprend tous vos petits secrets pour mieux les utiliser un jour à son avantage. Car la gentillesse d’holly n’est jamais gratuite et vous pouvez être sur qu’elle a toujours une idée derrière la tête lorsqu’elle vous offre la moindre de ses attentions.

Heureusement pour les babylonniens, les ambitions de Robin ne sont pas excessives. Elle se contente de sa petite boutique fleurie où elle manipule allégrement tous ceux qui s’y aventurent et s’amuse de votre naïveté.

Mais ça, personne ne le sait.
On ne voit que l’adorable petite Holly et son si joli sourire.




Magie
Holly est une Eveillée non altérée, qui est arrivée sur Avalon pour la première fois en Septembre 2008. Elle passe la plupart de son temps à Avalon mais rentre tout de même presque tous les soirs sur Terre  et y passe un peu de temps pour faire son boulot de chez elle.

Holly a étudié la magie dès le début de son éveil, se plongeant dans des manuscrits pendant des jours entiers, quitte à les emmener dans son appartement sur Terre pour ne jamais perdre de temps. A cette époque elle essayait ses sorts à longueur de temps jusqu'à satisfaction. Finalement elle s'est spécialisée dans deux magies : celle des plantes et celle permettant la création d'artefacts simples. Elle connait aussi quelques sorts très basiques qu'elle utilise pour son confort personnel plus qu'autre chose.
Sorts de transformation physique
Pour créer Holly, Robin doit apporter quelques petites modifications à son physique. Oh pas grand chose cependant, de taille plutôt petite elle n'a pas besoin de se faire rétrécir pour avoir l'air d'une gamine de 16 ans. Par contre elle a appris quelques enchantements bien pratique pour avoir l'air plus parfaite : rendre sa peau plus lisse, ses cheveux plus doux et soyeux, sa poitrine un tout petit peu plus importante... A chacune de ses arrivées sur Avalon, elle passe une quinzaine de minutes à se "préparer" ainsi à l'étage de sa boutique. Les enchantements durent toute la journée environ, ce qui suffit amplement à Holly.
Elle a aussi appris un sort direct bien pratique pour faire disparaitre les boutons et un autre pour faire couler ses larmes sur demande. Plutôt pratique pour la comédienne qu'elle est

Télékinésie
Coucou ici la description du sort

Sorts d'illusions
Coucou ici la description du sort

Magie des Plantes
Coucou ici la description du sort

Création d'artefacts
Coucou ici la description du sort




Histoire
d'une fleur fânée
Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est probablement que vous voulez en savoir plus sur moi. Vous demandez sans doute comment une personnalité aussi retorse a pu se développer dans le corps d’une si mignonne jeune fille. Déjà si vous me connaissiez sous mon apparence de Robin cette dernière partie de réflexion changerait quelque peu.

En tout cas, oubliez tout événement tragique qui aurait pu amener à un dédoublement de personnalité, toute histoire larmoyante dont ma créatrice a pourtant l’habitude d’écrire. Elle n’a pas jugé nécessaire de m’en attribuer une, je peux m’en sentir honorée. Mais ma vie a de ce fait été extrêmement banale.

Il faut savoir que je n’ai pas toujours eu mon caractère blasé par le monde, non au contraire, j’étais une enfant pleine de joie de vivre et d’espoir pour mon avenir. Une gamine qui avait toujours le sourire aux lèvres, celle qui s’invente des histoires et joue aux magiciennes avec ses amies à la cour de récré. J’étais aussi celle qui y croyait un peu trop. Surement à cause des livres fantastiques remplis de monde parallèle aux princesses perdues ou d’autres chiens bleus que je dévorais après l’école. Ou même pendant pour être honnête, les leçons ne m’ont jamais vraiment passionnées. Trop facile pour moi. Il y avait aussi les dessins animés, les jeux vidéos, les mensonges des adultes pour nous faire croire que la magie existe quelque part. Comment voulez-vous que l’enfant que j’étais puisse douter de l’existence de la magie une seule seconde avec tout ça ? Moi j’y croyais. Dur comme fer. Et au début je n’étais pas la seule, mes amies me suivaient dans mon imaginaire que je pensais réel, on vivait des aventures incroyables à base de baguette en brindille et de dragons transparents pour plus de discrétion. Mais plus je grandissais, plus j’étais la seule à m’en amuser encore. Mes amies préféraient faire de la corde à sauter ou bavarder. J’aimais bien aussi, c’était pas mal. Mais il était où le loup-garou à sauver de sa malédiction dans leurs histoires ?

Du coup j’ai continué mes aventures dans mon coin, chez moi avec ma petite sœur puis mon petit frère lorsqu’il est né. Ca m’allait encore, même si le doute commençait à s’insinuer en moi.

Le collège est alors arrivé et la réalité du monde s’est abattue sur moi. J’avais onze ans et je n’avais toujours pas reçu ma lettre pour Poudlard, je n’avais pas découvert au fond de mon armoire une porte vers une forêt enneigée, je n’avais encore jamais croisé d’animaux doués de parole et tout ce que j’avais appris c’est que le père noël, le lapin de pâques et la fée des dents n’existaient pas. J’avais beau le nier de tout mon cœur, la conclusion finit par devenir inévitable : la magie n’existe pas.

Autant vous dire qu’à partir de ce moment-là, la joyeuse Robin perdit toute raison d’être heureuse. Adieu la joie de vivre, bonjour le désespoir de ma situation. J’étais coincée dans un monde pourri sans magie, sans rêves ni merveilles. Mes amies elles se passionnaient pour des histoires d’amourettes qui avaient le don de m’irriter au plus au point. Comment pouvaient-elles oser se plaindre devant moi de leur malheur de ne pas avoir vu Christophe aujourd’hui alors que moi c’était mon existence entière qui me passait sous le nez, perdue dans un monde insipide ? Tout ce qui me motivait à vivre et sourire avait disparu.  

Il parait que j’étais insupportable à vivre.
Et je veux bien le croire.

J’étais bien pire qu'aujourd’hui. Les seuls sourires qui déformaient mon visage étaient empli d’ironie et de cynisme, je me moquais de tout et de tout le monde, je n’en avais plus rien à faire de toute façon. Manque de chance, j’étais aussi particulièrement intelligente, assez pour remballer mes professeurs tout en gardant des notes au-dessus de leur plus folles espérances. J’étais brillante et d’autant plus insupportable. Mes camarades ne savaient jamais sur quel pied dansait avec moi, je n’étais pas méchante, mais clairement pas facile à vivre. J’avais quelques amis malgré tout, qui s’amusait de mon caractère et parfois même réussissait à retourner mon cynisme contre moi. Je les aimais bien ceux-là. Mais finalement je passais plus de temps avec mes amis rencontrés en ligne qu’avec ceux de ma vie réelle.

Vers la fin du collège, j’ai découvert les MMORPG. Je jouais depuis longtemps aux jeux vidéo mais la découverte de ses univers parallèles où la magie existait, même virtuellement, ralluma une petite flamme dans mon cœur. Pas assez pour me refaire chanter ‘y a de la joie’ en me levant, mais quand même. Ca m’a permis de tenir plus facilement. J’adorais faire du jeu de rôle, créer un avatar et m’imprégner de mon personnage. Ma guilde devint même ma deuxième famille. Et puis j’ai assisté à un phénomène étrange, un autre membre de la guilde à l’avatar aux proportions pulpeuses gagnaient facilement les faveurs des autres joueurs, obtenant à des prix dérisoires les pièces de stuff les plus rares. Pourtant je ne comprenais pas, Richard n’avait rien à voir avec son personnage, les gens devait bien s’en douter. Mais il m’expliqua que non, souvent il suffit de jouer un rôle pour que les gens y voient ce qu’ils ont envie de croire.

Alors un autre penchant de ma personnalité est né.

Je me suis amusée à créer un nouveau personnage, petite, mignonne, je n’avais pas envie de jouer les filles sexy, je préférais aller vers des abîmes plus perverses. Et je suis rentrée dans la peau de mon personnage « CutyGirly ». Ridicule je sais. Au début je me contentais de récupérer quelques objets rares en jouant de la naïveté des autres, mais au fil et à mesure je me suis amusée à les manipuler à voir jusqu’où je pouvais aller avant de me faire démasquer. Je n’ai pas encore trouvé la limite.

Parallèlement à ma vie virtuelle trépidante, j’ai terminé mes études qui sont passés sans laisser de traces dans mes souvenirs, j’ai aussi quitté la maison familiale au grand bonheur de mes parents pour m’installer dans un petit studio à Londres avec une fenêtre sur l’hôtel louche d’en face. Grand luxe je vous dit. Mais je m’en fiche, j’ai réussi à trouver un boulot de développeuse pour une grande banque qui me laisse travailler à domicile. Ca aurait été le pied si leurs missions avaient été un minimum intéressante. Je rentrais dans un quotidien morne d’adulte incomplet où mêmes mes sessions de MMO ne m’apportaient plus l’étincelle qui m’avait tant manqué.

Et puis lors d’une de mes soirées vraiment inintéressante à ronger du noir sur mon canapé lit défoncé, les cheveux gras mal attachés, des lunettes tordues sur le bout du nez et un vieux T-shirt tâché en guise de pyjama, je me suis retrouvé au cœur de Babylon.

J’ai un peu bugué sur le coup. Beaucoup même.

Déjà me retrouver un T-shirt culotte devant une foule de gamins n’avait rien de bien joyeux. Mais un gamin m’a guidé vers l’office du tourisme où tout m’a été expliqué.

J’eus l’impression que mon cœur reprenait son premier battement après 10 ans d’absence.

Seulement, si j’avais découvert Avalon à mes 10 ans, je serais surement devenue une exploratrice. C’est même sûr et certain. Mais la vie m’a rendue quelque peu aigrie comme vous avez pu le remarquer et mon goût pour la manipulation un peu trop ancrée en moi désormais. J’ai vu alors dans ce nouveau monde un immense terrain de jeu où magie et enfants seraient mes pions. L’idée m’est venue assez naturellement, j’allais prendre une nouvelle identité, comme sur mes MMO et jouer la fille gentille un peu nunuche pour combler mon ennui et m’amuser de tous ces gamins naïfs. Holly est née ainsi.

J’ai passé ma première année à étudier la magie d’arrache pied. D’abord pour améliorer l’apparence de mon « avatar », Robin n’étant finalement allée sur Avalon que très peu. La plupart de mes connaissances de l’époque ont dû croire que je m’étais éteinte prématurément. Lorsque je fus satisfaite de ma nouvelle apparence, je me suis intéressée aux plantes, aux artefacts et j’ai décidé d’ouvrir mon propre commerce, subtil mélange de salon de thé pour entendre toutes les dernières rumeurs et magasin de potions pour m’amuser un peu et continuer mes expérimentations magiques. Un monde où j’allais régner en reine.

▬  Bienvenue au bonheur des fleurs, ouvert depuis presque un an et boutique incontournable de la cité ! Enchantée, je m’appelle Holly ♥

Oh et puis j’ai rejoint un groupe de magical girl récemment. Elles sont toutes mignonnes et naïves et Holly s’y intègre parfaitement. Je suis fière d’elle. Enfin de moi.
Mais ça c’est une autre histoire.


chupp - aksel
vingt-trois ans
ayesha d'atelier ayesha
depuis le début ;d
gardevoir
 
Voir le profil de l'utilisateur http://chutestisback.forumactif.org
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 22/02/2015
Eveillé






Mer 30 Mar - 19:20

Holly

Chupp Aksel Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://chutestisback.forumactif.org
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Holly Bible ! When Angels write some stories...
» Holly Dolly Levea's Polka version Leilo Music Irlandaise
» Holly Blue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test 2.0 :: commencement :: YOLOYLOY-